Un palmier peut en cacher un autre… Rio !!

bandeau_samedi

Pas vraiment d’inspiration pour le titre d’aujourd’hui 🙂 ne m’en veuillez pas je n’ai pas trouvé mieux.

c’est l’heure de l’article.. Enfin de dormir mais avant voici le petit compte rendu de la journée.

Ce samedi 1er Mai peut se résumer en deux mots : roulage et rencontre. J’en rajouterai un 3e mais c’est plutôt général sur ce voyage : Fatigue.

En effet, nous avons effectué deux sortes de « randonnée » découverte de la ville et mélange d’enregistrement et de prises de vues sur les spots. En fait, nous sommes partis du musée d’art moderne en direction du centre ville, puis sur les monuments intéressants,  je posais les plots le temps de faire quelques images et nous repartions. Ainsi nous avons effectué une bonne partie des images dans ces places centrales assez typiques.

Aujourd ‘hui, comme certains week-end, si j’ai bien compris, la route principale réservée aux voitures habituellement a été fermée à la circulation pour laisser les piétons se balader (et les rollers et vélos entre autre) jusqu’à 18h.

Après les images du matin, nous allons manger dans un restaurant qui sert de bons gros morceaux de viande avec une sorte de riz cantonnais. C’est très bon et ça redonne de énergie. L’assiette habituellement présentée comme « pour deux personnes » nous a permis de nous nourrir  à 5 !! Je n’ai pas pris de photos des plats encore mais j’essaye toujours de garder une attitude équilibrée 🙂

Rénato  me dépose ensuite à mon hotel pour prendre un peu de repos pendant une heure, je la passe donc à me détendre et faire de la relaxation pour permettre à ma jambe droite qui a bien souffert de la session d’hier de se reposer.

Pour la fin de la journée, nous allons à Copacabana Beach pour, dans un premier temps, réaliser quelques images pour la caméra et ensuite par une balade d’environ une quinzaine de kilomètres le long des plages de Rio.

Je vous ai résumé très rapidement la journée car la fatigue est trop forte, je m’endors à chaque paragraphe alors autant aller me coucher ^^.

Voici donc une petite sélection de photos de la journée, le temps était magnifique et il a véritablement fait chaud. Ca fait du bien quand on sait qu’à Rio c’est actuellement l’automne.

Merci d’avoir suivi ce petit blog et rendez-vous demain avec je l’espère un article plus complet, je ne tiens plus je dois aller dormir et reposer ma jambe droite par la même occasion. Si j’arrive à trouver le temps de relire ce post et de rajouter des photos je le ferai 🙂
ps: imaginez-vous patiner le long de la place de copacabana avec vue sur la mer, les palmiers et la lune qui est presque pleine… ça ne se partage pas sur un blog, il fallait y être.

Be Sociable, Share!

11 commentaires pour “Un palmier peut en cacher un autre… Rio !!”

  1. pascal dit :

    c’est bien connu comme on dit içi à montpellier: la plage ça fatigue.et la meilleure récupération c’est le sommeil!
    bien quand même la relaxation!
    ton voyage et ton précedent périple nippon donnent des envies.
    entre deux palmiers tu aurais pu tendre un hamac filet pour accélérer la prise de repos!
    l’accueil des gens dans la rue et des autorités (style police) est-il sylpa?
    belles photos.
    @+

  2. floriiiiian dit :

    J’attends impatiemment les vidéos, entre copacabana beach et les routes de rio vides … ça donne envie ^^

  3. Kenshin83 dit :

    ça a l’air bien sympa ! Et il a l’air de faire meilleur qu’en France :p

  4. skali dit :

    ah Ah… pas le temps de tendre un hamac ^^ pour ce qui est de la police, pas trop de soucis, je ne l’ai presque pas vue.

    La relaxation me permet de mieux détendre les tensions de ma jambe droite que le simple sommeil qui n’aurait pas été suffisament réparateur en tout cas, ce matin j’ai les jambes pas trop mal.

    Les gens ont l’air d’apprécier le slalom, même si mes « guides » me disent qu’ici c’est encore considéré comme un jeu d’enfant, sur une session, ils se sont regroupés autour de nous et ça s’est transformé en démo, malheureusement il était trop tard et il faisait trop noir pour avoir les images dans la vidéo. La nuit tombe très vite ici.

    Je pense en effet qu’il fait bien meilleur qu’en France car il fait même meilleur qu’en France quand c’est l’été ^^^.

  5. pascal dit :

    Les gens se prennent vraiment au sérieux et ceux qui restent les plus jeunes dans leurs têtes sont ceux qui n’ont pas oublié l’enfant en eux!

    CARPIE DIEM, et « je joue donc je suis »! ( exclure les fonctions jeux- française des jeux et autres du genre…).

    Des plots luminescents,une frontale et des sticks luminescents sur les patins cela devrait avoir son petit effet avec des spots nocturnes sympas!

    On attend les vidéos avec impatience.

    @+

  6. skali dit :

    🙂 la nuit la sensation est sympa près de la mer surtout mais à Rio je sais pas si je m’aventurerai à le faire (en tout cas pas avec la caméra)

    bon j’ai un article à écrire à bientôt dans le prochain :))

  7. pascal dit :

    je peux te dire que je guette, mulot en main, à l’affût, tes articles.
    surtout quand on ne dort pas. le décalage horaire c’est sympa pour çà.

    @+

  8. Claudia Alves dit :

    Skali, a été très bon à savoir. Dommage, il a été si vite .. Merci pour tout. Gang de patins

  9. Benjamin dit :

    Salut à tous!

    Sincèrement, t’as déchiré (= você mandou ver! Show de bola!), pendant ton passage a Rio… Tu m’as même donné envie de recommencer a travailler le slalom. On va voir ce que mes chevilles en disent…

    « Patins Cultural » (c’est le nom de la rando roller carioca) agrémenté des ptites pauses slalom, show sur la plage de Copa, « petits conseils » bienvenus pour débloquer certains mouvements (ou même pour découvrir des figures que je n’imaginais même pas qu’un être humain puisse faire…). Certains sont arrivés à la conclusion qu’en perdant un ou deux genous, ça aiderait peut-être sur certains passages…

    Agréable de voir qu’une personne qui a atteint un niveau mondial dans sa discipline peut rester simple et abordable…

    Cette virée carioca, une grosse réussite, et je ne crois pas me tromper en disant ça au nom des 3 groupes de rollers présents au vélodrome (Rioinline, Gang dos Patins et Crazy Legs).

    Profite bien de la fin de ta balade carioca. Fais attention a SP: les paulistas, c’est plus stressé que les cariocas! Et reviens par ici un de ces jours: ya pas mal de spots que tu connais pas encore. Et on a aussi plein d’endroit où ya pas moyen de faire du roller (a moins que t’aies aussi une paire de coyotes) mais qui valent la peine de perdre une journée de slalom 🙂

    Le brésil, c’est le pied… Le pied avec des rollers, c’est le paradis! 🙂

    Abraço.

    Ben.

  10. skali dit :

    ha ha 🙂

    merci pour le commentaire Ben, ça me fait plaisir 🙂 Je tâcherai de faire attention aux Paulistas ^^

    Si je reviens l’année prochaine, j’aurai donc l’occasion de voir les progrès, donc va falloir s’entrainer pour me présenter une démo 🙂

    en tout cas, ça a été un grand plaisir pour moi aussi !! j’ai bien envie de revenir pour un voyage un tout petit peu plus reposant mais avec du slalom bien-sur.

    bonne continuation en tout cas !!

  11. skali dit :

    merci Claudia et merci Gang de Patins 🙂

Laisser un commentaire